Document sans titre
L'histoire du club
Centaures :

L'histoire


En octobre 1984, un article du Dauphiné Libéré fait état de la création du premier club de football américain à Grenoble : "Les Anges Exterminateurs".
En réalité c'est sous le nom de "Cobras" que se réuniront, dans les frimas de l'hiver 84/85, une trentaine de pionniers sous les ordres du coach Marc Fellows. Entre les "congères" des terrains stabilisés du stade Bachelard et bien entendu sans autre équipement qu'un maigre ballon dont la plupart des joueurs ignoraient le maniement et certains même la forme.
L'encadrement des "Cobras", incapables d'équiper les joueurs sera vite débordé par l'enthousiasme et la motivation des joueurs et ne survivra pas à sa première crise de croissance.

Cependant ce sont les vestiaires du stade Bachelard qui verront germer de l'imagination de Franck Alberola, Stéphane Chichignoud et Laurent Lambert,l'idée d'un club créé et géré par les pionniers des Cobras.
Le 6 mai 1985, les Centaures de Grenoble naissent officiellement sous l'impulsion de Laurent Lambert (Président), Bruno Barroyer (Secrétaire général) et Vincent Auletto (Trésorier) d'une part et celle de Marek Blasczinsky(coach/joueur) et Marc Fellows (coach/joueur) d'autre part.
Aprés un premier match exhibition au stade Vuillerme de Lyon contre les Samouraïs de Lyon-Villeurbanne fin mai, en juillet 85 les Centaures organisent le premier tournoi de football américain à Grenoble dans le cadre de la Quinzaine Américaine organisée par France Deblaere (marraine du club) et l'association France Etats-Unis présidée à l'époque par M. Henri Baile. C'est donc au stade Lesdiguières que s'affronteront les Jets de Paris-St Cloud (alors récent vainqueur du casque d'Or), les Samouraïs et les Centaures devant un petit millier de spectateurs.

La rentrée 85 verra les débuts officiels du club dans la poule sud-est du Casque d'Argent comprenant également les Samouraïs (devenus Sixty-niners puis Falcons via fusion avec les Scorpions de Bron), les Titans de Saint-Etienne (devenus Giants) et les ...Argonautes d'Aix-en-Provence.
C'est ainsi que le dimanche 3 novembre 1985 au stade Teisseire à 9h du matin (!!!) sera donné le premier kickoff officiel de l'histoire de deux des plus vieux clubs français lors du match Centaures/Argonautes remporté par ces derniers 6-14 (1er TD officiel inscrit par C.Bahri sur passe de C.Guérini).
La première victoire en match amical aura lieu contre les Sibérians de Pontarlier en mars 86, les premiers play-offs en décembre 86. Cette ère des "pionniers" est marquée fortement par certains joueurs tels que Loïc Jégat, Jean-Marc Cardoletti, Luis Montesinos, Michel Varela, Jérôme Poggi, Pierre Favier, Eric Gobba, Jean-Jacques Guillot, Philippe Coing-Maillet,Christian Yoccoz, Olivier Bressot, Antoine Dibilio

Face à une demande de plus en plus pressante, les Centaures créent à la rentrée 87 deux des toutes premières section de jeunes en France (juniors et cadets) parmi lesquels. certains marqueront l'histoire du Club, Patrick Giraud et Hassen Beghidja pour les juniors, David Dumas, Thierry Rouvier, Lionel Nusbaum, entre autres pour les cadets.

Il faudra attendre la 3e saison et les arrivées innatendues de Max G.Lee (Manager General/Head Coach), David Wachter(Coordinateur offensif) et Andrew Greene(Coordinateur défensif) et celles de nombreux joueurs devenus des piliers du club tels que Jean-Alain Boucard, Erick Blanco, Jean-Michel Torres, Philippe Ravidat, Thierry Soler, Thomas Baynaud, Dominique Brizard, Jean-Paul Peregrin, Christophe Jacob, Nicolas Tomasini etc... pour voir les Centaures remporter leur premier titre et leur ticket pour la 1ère division à la surprise générale. L'osmose créée par les coachs américains entre les "rookies" (débutants) et les "pionniers" tels qu'Eric Meyer, Michel Migeot, Stéphane et Franck Alberola, Frédéric Poggi, Claus Drexel, Vincent Auletto, Hervé Chetail, Bruno Barroyer, Cambiz Bahri, Emmanuel Peï-Tronchi etc... permet aux Centaures de remporter le 19 juin 1988 à Gagny le Casque d'Argent contre les Ours de Toulouse-Blagnac sur le score de 7-6 (1TD L.Lambert 1PAT D.Brizard).

En 1989, les Centaures, pour leur premier match en Casque d'Or, réalisent un coup d'éclat en allant battre, chez eux au Stade de la Cipale, le mythique club des Spartacus de Paris (vainqueur du Casque d'Or 82,83 finaliste 84,86) 12-14. Ils assurent leur maintien dans l'élite nationale au détriment des Caïmans du Mans lors du dernier match de la saison qui verra également la retraite de Marc Fellows (CB #44). C'est cette année là également que le club compte ses deux premiers internationaux : Jean-Paul Peregrin (RB #24) et Laurent Ramirez (OT/DT #95). Arrivée au club de Régis Bérardi, Stéphane Soler, Sébastien Lebouc, Gilles Allagnat et Christophe "Eddy" Périssat entre autres.

En 1990, à l'instar de ce que pratiquent les Argonautes et les Samouraïs, le club prend une option déterminante dans son histoire en décidant de recruter deux coachs et un joueur étrangers. C'est ainsi que s'est ouverte ce qu'on appelle la filière québecoise avec les arrivées d'Alain Delorme (Head-coach/Coordinateur défensif) André Parent (Coordinateur offensif) et Sylvain Breton (RB #31) en provenance du CEGEP de Saint-Jean sur le Richelieu et de son équipe des Géants. Malgré un début de saison encourageant (première victoire contre les Samouraïs) les Centaures digèrent difficilement les exigences du haut niveau et ne pourront se qualifier dans la poule d'élite créée à l'occasion d'une refonte du championnat. En revanche le club étoffe son palmarès en remportant le premier championnat de france cadet de flag football au stade Jean Bouin à Paris face aux Anges Bleus emmenés par Thierry Rouvier et Frederic Gatto entre autres. Arrivée au club de Stéphane Pipino et Bernard Chambretto, entre autres.

A l'hiver 91 c'est en division 1B que les Centaures ont le bonheur d'accueillir, sur les recommandations avisées d'Alain Delorme et André Parent, Ross Lemke (Head-coach/Coordinateur offensif) en provenance des Géants de St-Jean (Québec, Collégial AA) et Réginald Sorel(Coordinateur défensif) des Vulkins de Victoriaville (Québec, Collégial AA).
Laurent Lambert à passé le relais à la présidence à René Billières qui pour sa seule année à la tête du club, verra les Centaures de Ross Lemke et Reg Sorel accéder aux 1/4 de finale du Casque d'Or après une victoire chargée de symbole chez les Jets. Le 1/4 de finale est perdu chez les Sphynxs mais le ticket pour l'Elite est en poche aprés la victoire chez le Spartacus en match de barrage. Accession au 6e rang national. Les juniors pour leur part accèdent à la finale du premier championnat de france. Ils s'inclineront chez les Flashs de la Courneuve 14-6.

En 1992, Jean Melmont est président. Jeff Sims(Head-coach/Coordinateur défensif) et Denis Piché (Joueur/Coordinateur offensif) joueurs Canadiens, artisans du succès de la saison précédente prennent en charge le coaching des équipes seniors et juniors. Les seniors sauverons leur saison par un unique succès au stade Lesdiguières contre les Castors de Paris (vainqueur du Casque d'Or 87,88,89 et finaliste 90,91). Les juniors retourneront en finale de championnat national mais devront s'avouer vaincus une nouvelle fois en finale à la Courneuve contre les Flashs 13-6.

En 1993 les Centaures, émigrent au Fontanil. Cette saison restera marquée par les victoires historiques obtenues face aux Flashs et aux Argonautes sous la direction de François Trudel (QB/Head Coach, Concordia, Québec).

En 1994 Christiane Papagalli est présidente, et c'est Mike Caron (DB/RB/WR/Head-coach) qui dirige les seniors. Une saison maigre puisque seul un succès obtenu à Paris contre le Team Paris (ex-Spartacus) est au rendez-vous. Comme en 92 cette victoire permettra aux Centaures de se maintenir en poule d'élite

En 1995,toujours sous la présidence de Christiane Papagalli, Jean Alain Boucard et Nicolas Tomasini prennent en charge la direction du club. C'est Mark Chmielinski (univ. Pennsylvannia (USA)) qui sera le head coach d'une équipe ambitieuse, forte de ses internationaux seniors et juniors : Stéphane Pollier, Jérôme Tempier, Sébastien Sellam, Pierre Rudy, Thibaut Giroud, Jean-Michel Torrès, Eric fourneret, Alex Ronco et de 3 joueurs universitaires américains : Greg Peden (C/DT univ Delaware), Robert Ruisch (OT/DT univ Penn.), Mike Neu (QB univ Ball state). A mi-saison les Centaures sont à 4 victoires dont un magnifique 45-42 contre les Fighters(futur 1/2 finaliste) pour 1 défaite. Hélas, le départ en CFL de Mike Neu en cours de saison brisera la dynamique et les Centaures ne parviendront pas à se qualifier pour les play-off.
Pire même, le climat se détériore au sein du club et c'est une véritable saignée que subira le club à l'intersaison en voyant le départ de ses meilleurs éléments. La situation financière n'a jamais été brillante mais en 1996 elle est telle que les Centaures doivent renoncer à disputer le Casque de Diamant créé l'année précédente. Tant sportivement que financièrement le club à dépassé son apogée et retombe brutalement vers de sombres réalités, le départ vers le Fontanil à tari l'apport important de jeunes qu'il connaissait à Grenoble, les effectifs s'amaigrissent.

C'est Laurent Lambert qui gère la saison blanche il en profite pour créer une équipe universitaire qui jouera la finale du premier challenge national universitaire contre le Mans chez ces derniers, puis récupère la présidence à l'orée de la saison 97. Il propose un nouveau projet aux Centaures, pour réintégrer Grenoble, s'y établir dans un local, créer le Comité Départemental, se tourner vers les jeunes, de l'école à l'université, de réactiver la filière québecoise, de réunir les dernières générations de juniors et les derniers grognards, de recruter un joueur américain et de partir à la conquête du Casque d'Or (2e division) fort de leur passé, de leur expérience acquise et de leur "savoir-jouer". Ross Lemke recommande avec bonheur Dominique Lagüe, coach aux Géants de Saint-Jean. Jeff Harrisson puis Dorian Lane se succèderont au poste de QB Pour une saison qui ne s'achèvera qu'en finale face aux Spartiates d'Amiens le 6 juin 1997 au Stade Gabriel Montpied de Clermont-Ferrand pour une défaite hélas indiscutable.

Les Centaures réintègrent ainsi l'élite française dés 1998, mais les budgets ne permettent pas de recruter à l'étranger, beaucoup de "dinosaures" ont raccrochés et les premières générations de juniors ne permettent pas à ce moment de compléter l'effectif notament au poste de QB. Qui plus est, la réintégration de Grenoble se fait dans les pires douleurs tant en matière de terrains (entrainements et matchs) que de subventions. C'est donc une saison cauchemardesque que joueront une petite trentaine de joueurs toujours fiers et parfois héroïques. Un seul match nul à mettre à l'actif de cette saison et rétrogradation dans le Casque d'Or. Le moral au plus bas, Laurent Lambert quitte la présidence. Seul Thierry Rouvier se propose de reprendre le flambeau refusant ce qui semble inéluctable : la mort du club.

Il a raison et en 2000 les Centaures participent au Casque d'Or et atteignent les 1/4 de finale sous le coaching de Eddy Périssat.

Depuis juillet 2000, Jean-Alain Boucard à repris la présidence, les Centaures s'entrainent définitivement au Stade du Vercors à Grenoble et rejouent au Stade Teisseire, leur stade historique.
La saison 2001 voit la renaissance d'une section juniors, et un assainissement des finances du club.
En 2002 une saison sans victoire expédie l'équipe en Casque d'Argent (3e division).
En 2003 Pour leur première saison dans cette compétition depuis 1988, ils atteignent les 1/2 finales sous la férule de Philippe Lamarre. Le club est principalement animé par David Dumas et Laurent Ferrando, Thierry Rouvier à recréé une section cadets/flag avec Sylvain Gerbaud, les juniors sont entrainés par Antoine Darmet, Julien Grand et Stéphane Pollier. Cédric Esserméant,Stéphane Pipino ,Eric Malet, Jean-Yves Pattard et Arnaud Brun-Cosme jouent également un rôle important chacun à leur niveau.

Document sans titre
Les Centaures de Grenoble - 2005
Site réalisé par Office Linebacker